Nous jouons sur les tambours, nous dansons autour des tambours, nous chantons, nous apprenons des rythmes intéressants, nous tapons les mains et nous discutons avec le tambour parlant (kalanga) en utilisant le langage nigérien Yoruba. Nous nous amusons pendant les concours : qui tapera le plus fort le Tambour, qui jouera le solo le plus intéressant, qui dansera le mieux sur la membrane du grand tambour. Parmi les instruments extraordinaires on trouve aussi – steel drum – le tonneau caraïbien de l’huile sur lequel on peut jouer, les tambours africains rituels, linga – le téléphone africain. La musique du monde entier – de l’Afrique, de l’Asie, de l’Amérique centrale – nous accompagne.

foto1 foto1 foto1 foto1
foto1 foto1 foto1 foto1

Jeux et divertissements à l'aide des tambours

foto1 foto1 foto1 foto1

Une forme d'ateliers dirigés sur scène avec les enfants - le public s'amuse aussi impeccablement

foto13 foto1 foto1 foto1

Conte sur les pirates des Caraïbes raconté  à l'aide du rythme et de la chanson

foto17 foto1 foto19 foto20

Les enfants aiment danser, chanter et s'amusent bien  en jouant aux tambours

foto21 foto22 foto1 foto1
foto1 foto1 foto27 foto1

Jeux et divertissements avec les tambours suivant le style indien

foto1 foto1 foto1

Concours - ''Qui frappe le plus fort sur le tambour?''

Le carnaval à Abu Dhabi